Reconnaissant les changements rapides de la pratique de la recherche et de l’écriture de l’histoire à notre époque, et relevant les défis que pose la co-création pour notre région, où la tradition de l’auteur individuel marque l’histoire de l’historiographie, Fénix – Revue d’histoire et d’études culturelles présente certains critères pour la soumission d’articles en co-rédaction. À cette fin, nous avons consulté des éditeurs et des institutions telles que le Comité international des rédacteurs de revues médicales (ICMJE), le Conseil des rédacteurs scientifiques, le Comité de déontologie de la publication (COPE), Elsevier et d’autres, qui ont dirigé des revues internationales d’excellence.

La paternité est une grande responsabilité et ne peut être attribuée à la légère. Plusieurs domaines définissent des critères et l’histoire doit rechercher des principes, des normes et des pratiques correspondant à leurs spécificités.

Le détournement de la paternité est contraire à l’éthique, dévalorise la contribution des auteurs qui ont réellement travaillé sur l’article, nuit aux jeunes chercheurs et renforce les hiérarchies académiques stratifiées.

Dans le cadre de la tradition auteur de la région, des institutions telles que l’ANPUH, le Comité d’histoire de CAPES et le Forum des coordinateurs d’études postuniversitaires en histoire ont rejeté l’inclusion de la co-création par des conseillers dans des travaux résultant de recherches de leurs étudiants à la maîtrise et au doctorat. Fénix – Revue d’histoire et d’études culturelles soutient pleinement ce critère.

La co-création est légitime lorsque toutes les conditions ci-dessous sont remplies par tous les signataires de l’article:

1. Conception du problème / argument, analyse théorique et méthodologique.

2. Analyse des sources et leur interprétation.

3. Participation à l’écriture et à la relecture.

4. Engagement envers toutes les pratiques impliquées dans la production de l’article (problèmes éthiques, originalité, absence absolue de plagiat, utilisation appropriée d’images et d’illustrations, etc.).

5. Révision et approbation du texte final à publier.

Les employés qui ne répondent pas à toutes ces exigences doivent être mentionnés dans les remerciements.

Tous les auteurs doivent être clairement indiqués au moment de la soumission. Au cours du processus de jugement, les modifications de la co-création doivent être évaluées par notre comité et l’article peut être rejeté à tout moment.

L’ordre des noms des auteurs sera décidé par les proposants, sans ingérence de la part de la revue.

Fénix – Revue d’histoire et d’études culturelles se réserve le droit de soumettre un formulaire à tous les auteurs pour leur demander des précisions sur leur participation au travail, immédiatement après leur envoi.